Partagez via:
Accueil Comprendre l'autisme Mieux vivre avec l'autisme Les problèmes sensoriels
Les problèmes sensoriels

Ressentir, entendre, voir différemment

De nombreux adultes présentant de l'autisme et parents d'un enfant avec autisme décrivent des expériences sensorielles particulières. Certaines sensations sont ressenties comme agréables et d'autres comme dérangeantes.

syndrome Asperger

Nos sens

Quand on parle de sens, on pense immédiatement aux 5 sens
externes : la vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher. Il existe cependant encore deux autres sens internes : le sens de l'équilibre et la proprioception. Nos organes de l'équilibre détectent les rotations ou les mouvements circulaires du corps dans toutes les directions et ont de ce fait, un grand effet sur la sensation d'équilibre et de mouvement. Nous avons des cellules sensorielles internes qui nous donnent des informations sur notre posture et sur les mouvements que nous faisons avec notre corps ou certaines de ses parties : c'est ce que l'on appelle la proprioception.

Les sens des personnes avec autisme

Les personnes avec autisme ont les mêmes sens que les autres mais elles peuvent vivre des expériences sensorielles différentes. De plus, ces expériences diffèrent beaucoup d'une personne à l'autre.

Ils racontent...

Je n'aime pas les changements dans mes sensations corporelles. Je ressens vivement les écarts de température, même s'ils sont minimes, et ma sensation corporelle change encore plus lors d'un contact corporel intense. C'est comme si quelqu'un mettait soudainement la musique à fond alors qu'elle était d'abord agréable et douce.
Landschip

Je souffre régulièrement de migraines. Ces maux de tête sont causés par des stimuli que je ne peux ni accepter, ni supporter, et contre lesquels je ne peux absolument rien faire. Je suis par exemple très sensible aux éclairs, aux néons, à certaines odeurs, à certains sons, aux images changeantes comme les dessins animés. Pour moi, c'est tout simplement de trop.Dominique Dumortier

Certaines parties du corps réagissent de manière hypersensible à des matières déterminées alors que d'autres ne ressentent absolument rien. Mes avant-bras sont, par exemple, très sensibles. Je ne peux pas porter de manches et surtout pas de pull en laine. Ça me picote les bras comme si des milliers d'aiguilles me piquaient. Mon dos est également hypersensible. Je frémis déjà rien qu'en pensant que quelqu'un va me toucher à cet endroit et je peux réagir de manière assez agressive si quelqu'un qui le sait me touche quand même pour taquiner.
Marie

En hiver, je me promène parfois en T-shirt. Même si je sens le froid, il ne me pénètre pas.
Marie

Certains bruits me fascinent. Cela remonte à mon enfance. J'aimais jouer aux billes pour le son qu'elles produisaient. Toujours le même son récurrent des billes qui roulent : ça me fascinait et me calmait. Ça me donnait un sentiment de sécurité. Je préférais jouer seule de sorte à être sûre de bien entendre le son et de ne pas être dérangée.
Dominique Dumortier